Dimanche 5 mai : Bir Pistor - Bordj el Khadra - El Borma (étape 9/11)


Précédent Suivant Le parcours du jour est en jaune. Cliquer pour agrandir...


Au réveil, on va s'amuser dans le lac avec les 4x4 et chuuut, faut pas le dire, on fait même quelques centaines de mètres en Libye, juste pour le plaisir, parce que c'est interdit.
Et direction Bordj el Khadra par la piste.

Et nous voilà enfin dans un vrai bled avec des gens qui y habitent, ça fait plusieurs jours qu'on n’a pas vu ça.
C'est joli comme tout, il y a de l'eau et de la verdure.
On est à quelques dizaines de mètres de la Libye et de l'Algérie, mais les touristes normaux que nous sommes n'ont pas le droit de sortir de Tunisie. C'est dommage car on n'est qu'à 10 km de Ghadames, jolie ville libyenne, étape du Dakar 2003.
Ca n'empêche pas qu'avant de faire demi-tour vers le nord, il faut donner une autorisation aux gardes militaires, qui conservent nos papiers une heure ou deux.

Ca nous laisse le temps d'aller boire un thé à la mente à l'unique bistrot.
Ca nous laisse aussi le temps de réfléchir à la suite du voyage. On devrait normalement remonter par la piste qui longe la Libye, mais une piste, bof...
Et si on remontait dans l'erg en suivant la frontière algérienne ? Il suffit d'aller en gros tout droit jusqu'au CP3 (le sud de la boucle El Borma-El Borma) où l'on est passé il y a 2 jours.
Le seul souci, c'est qu'on ne dispose pour ce parcours d'aucun point GPS... qu'à cela ne tienne, et nous voilà avec les cartes russes, le PC et les GPS dans le bistrot, et il suffit de créer les points GPS aux endroits qui ont l'air praticable d'après la carte.

Le temps de dire au revoir au proprio du bistrot (qui nous a fait visiter sa station radio...) et récupérer nos papiers auprès des militaires, nous voilà repartis cap nord-ouest.
On a bien fait, les paysages sont féeriques, on rejoint le CP3 vers 12h30, et il n'y a plus qu'à rejoindre El Borma en suivant nos traces vieilles de 2 jours.
Et bien non, les traces ont déjà disparu. Ce n'est pas grave, nos GPS veillent sur nous.
Les magnifiques paysages qu'on avait vus l'avant veille au matin, on les découvre cette fois l'après-midi, et on ne reconnaît presque plus rien.

Au camion, cette fois on ne part pas à l'est vers la douane et Tiaret, mais on continue au nord vers El Borma.
Ce soir, quelle idée, on va faire luxe : Repas pris au restaurant, à la cantine quoi, de la SITEP, la société qui gère la plate forme pétrolière. Bof, c'est cher, pas bon, et bruyant, mais c'est original, et il y a de la bière.

C'est le jour du deuxième tour des présidentielles en France. Avant de se coucher, on arrive à recevoir péniblement sur les grandes ondes une radio algérienne francophone : Le Pen s'est vautré, ouf !!!


Téléchargement du parcours au format MapSource/Garmin ou en format texte (sous IE, click droit puis "Enregister la cible sous...")

Valid HTML 4.01!