Vendredi 3 mai : El Borma - Nord CP3 (étape 7/11)


Précédent Suivant Le parcours du jour est en jaune. Cliquer pour agrandir...


Ca va être une des plus belles étapes de notre périple.
Elle correspond à l'étape légendaire "El Borma-El Borma" du rallye de Tunisie.
On n'arrivera pas à la terminer aujourd'hui, mais 200 km de hors piste intégral dans la journée, c'est quand même pas mal !!!

Départ d'El Borma plein sud sur une piste longeant des pipelines et la frontière algérienne. Ca correspond à la deuxième partie du parcours P1 du guide Gandini.
Petite douche dans un puits artésien au km 110, puis passage au camion ensablé connu des habitués de l'endroit, au km 82.

On attaque ensuite le grand désert, avec les fameux passages de cordons de dunes hautes de plusieurs dizaines de mètres. Gigantesque.
C'est la boucle du parcours P2 du guide Gandini, dite "boucle hors-piste par CP3". Pourquoi CP3 ? C'est l'endroit où fut installé le Contrôle de Passage n°3 du rallye de Tunisie 1998, et ce contrôle est reconduit d'année en année depuis.
Aucun problème de navigation, il suffit de suivre les points GPS du guide Gandini. Enfin, aucun problème, c'est beaucoup dire : De temps en temps, quand on voit où le GPS veut nous faire passer, on se dit : "Non, là, c'est pas possible". Et pourtant, si, c'est possible...

Mais l'apprentissage est très difficile, on n'a pas du tout l'expérience de la chose, et c'est plantage sur plantage.
En quelques heures, on n'a pas du faire plus d'une dizaine de kilomètres... Aura-t-on le temps de finir l'étape avant la fin des vacances ?

Il faut prendre de l'élan pour passer les cordons de dunes.
Si on n'en prend pas assez, on se plante dans la montée, il suffit de redescendre en marche arrière.
Si on en prend trop, c'est le décollage assuré des 4 roues en haut de la dune, sans savoir ce qu'il y a de l'autre coté... au début ça impressionne, au milieu des cris de nos courageuses copilotes !!!
Et si on en prend presque assez, c'est le pire : On se plante en haut de la dune, posé sur le plancher, avec des 2 essieux dans le vide... il n'y a plus qu'à descendre et à peller.

Dans les 4x4, ça secoue un maximum. Les boîtes à outils se cassent, les boîtes de conserve se cabossent, les bouteilles d'eau en plastique bien rangées dans le coffre sautent dans l'habitacle, mais quel pied !!!
Petit à petit, on apprend, et les plantages se font de plus en plus rares.
Jamais je n'aurais imaginé faire ça un jour avec une voiture.
C'est comme les images du Paris-Dakar qu'on voit à la télé... en plus lent ;-)

Incroyable, vers 16 heures, on arrive au CP3, le point le plus au sud de l'étape. On y est arrivé !!!
Il n'y a plus qu'à attaquer la remontée vers le nord, en longeant la frontière algérienne.

Un peu avant 18 heures, la nuit tombe. Bivouac au pied d'une grande dune.
Ah, quelle belle journée. Rien que celle-là, elle vaut le voyage.

On a le temps de relire le Gandini avant d'aller se coucher. Un passage est savoureux : "En résumé, ce parcours hors-piste est très facile, bien agréable et sans aucune difficulté de franchissement. Il est idéal pour ceux, débutants, qui désirent se familiariser avec la conduite dans les dunes.". C'est vrai qu'on est des débutants. Mais franchement, je connais beaucoup de gens qui auraient été tout simplement bloqués par la peur dans de telles situations. A la place de Gandini, j'aurais quand-même mis un ou deux petits avertissements...


Téléchargement du parcours au format MapSource/Garmin ou en format texte (sous IE, click droit puis "Enregister la cible sous...")

Valid HTML 4.01!